L'Enfant c'est l'Avenir

par Eau Z' Enfants

2022- Nouvelle année, nouveau projet

Construction d’une école de 4 classes pour 200 élèves, en Guinée

Parce que l’accès à l’éducation est une priorité, Eau Z’Enfants se mobilise aujourd’hui pour la construction d’une nouvelle école équipée, dans le village de Kinssy-Diabere situé dans la région de Labé, en Guinée.

Ce village compte 680 habitants dont 230 enfants de 0 à 14 ans. A ce jour, seuls 60 enfants scolarisés de CP à CM2 peuvent se réunir dans un petit hangar construit en novembre 2019 par la communauté et clôturé par des nattes de bambou. Dans ce hangar traditionnel, les enfants subissent les aléas de chaque saison.

Les 140 autres enfants font plusieurs kilomètres à pied pour se rendre dans les écoles primaires des villages voisins! Au total, ce sont les 200 élèves du village en âge d’être scolarisé qui bénéficieront de ce projet.

Il s’agira de la 3eme école réalisée par l’association, permettant de pallier ces problèmes d’éloignement et d’inconfort des structures scolaires existantes.

L’objectif est de rendre autonome le village de Kinssy-Diabere dans plusieurs domaines :

  • L’ÉDUCATION: construction d’une école équipée pour développer la scolarisation des enfants et permettre l’intégration des jeunes filles.
  • LA SANTÉ: réalisation d’un forage mécanique pour avoir accès à une eau saine et potable et dispenser les enfants de la corvée d’eau.
  • L’ACCÈS À L’ASSAINISSEMENT: construction de latrines pour le bien-être, la santé et l’intimité des enfants.
  • LE DÉVELOPPEMENT DURABLE: installation des panneaux solaires pour pouvoir travailler lorsque la nuit tombe, plantation de 200 arbres fruitiers pour préserver l’environnement et assurer l’autonomie financière du village.

Pour concrétiser ce projet humanitaire, une somme de 32 750 € est nécessaire.

Chaque contribution est importante, chacun pouvant apporter sa pierre à l’édifice.

Quelque mots sur le projet

Bien qu’elle soit facilement accessible dans les pays développés, des millions d’enfants n’ont pas accès à l’éducation. Or, l’éducation est indispensable pour sortir de la pauvreté et devenir un citoyen responsable. C’est pourquoi nous nous engageons à bâtir des écoles dans les villages où les conditions d’études sont déplorables. L’éducation est l’une des clés de toute aide humanitaire ! 

EAU Z’ENFANTS a mis en place les projets « L’ENFANT C’EST L’AVENIR » dans le but que chaque enfant ai le droit d’école et nous nous battons pour que les enfants cessent de travailler dès leur jeune âge.

40,6% de jeunes enfants sont analphabétisés en Guinée

Difficulté

L’Afrique subsaharienne a les taux les plus élevés d’exclusion de l’éducation. Plus d’un cinquième des enfants âgés de 6 à 11 ans n’est pas scolarisé. En 2012 en Guinée, seuls 37.6% des jeunes garçons et 21.8% des jeunes filles sont alphabétisés. Dans les pays occidentaux, ce taux est  presque de 100%. On retrouve des chiffres similaires au Togo. Les enfants sont ainsi les premières victimes  de ce manque d’accès à l’éducation.

EAU Z’ENFANTS s’est donnée pour mission d’apporter des solutions pour leur venir en aides, dans un premier temps aux enfants guinéens et togolais analphabétisés.

Solution

L’ensemble des fonds récoltés pour les projets « L’ENFANT C’EST L’AVENIR » serviront à bâtir des écoles dans les villages où les conditions d’études sont déplorables voir inexistant. Mais aussi  à apporter tout le matériel nécessaire pour étudier dans de bonnes conditions (tables, chaises…). Et on garde un suivi régulier avec le directeur et les professeurs des écoles.

Impact

C’est par une éducation plus encadrée des enfants, et notamment des filles, que le pays trouvera des ressources pour pouvoir sortir de la pauvreté et se bâtir un avenir certain.

Difficulté

L’Afrique subsaharienne a les taux les plus élevés d’exclusion de l’éducation. Plus d’un cinquième des enfants âgés de 6 à 11 ans n’est pas scolarisé. En 2012 en Guinée, seuls 37.6% des jeunes garçons et 21.8% des jeunes filles sont alphabétisés. Dans les pays occidentaux, ce taux est  presque de 100%. On retrouve des chiffres similaires au Togo. Les enfants sont ainsi les premières victimes  de ce manque d’accès à l’éducation.

EAU Z’ENFANTS s’est donnée pour mission d’apporter des solutions pour leur venir en aides, dans un premier temps aux enfants guinéens et togolais analphabétisés.

Solution

L’ensemble des fonds récoltés pour les projets « L’ENFANT C’EST L’AVENIR » serviront à bâtir des écoles dans les villages où les conditions d’études sont déplorables voir inexistant. Mais aussi  à apporter tout le matériel nécessaire pour étudier dans de bonnes conditions (tables, chaises…). Et on garde un suivi régulier avec le directeur et les professeurs des écoles.

Impact

C’est par une éducation plus encadrée des enfants, et notamment des filles, que le pays trouvera des ressources pour pouvoir sortir de la pauvreté et se bâtir un avenir certain.

La situation

D’après l’UNICEF 40,6% de jeunes enfants sont analphabétisés en Guinée.

L’Afrique subsaharienne a les taux les plus élevés d’exclusion de l’éducation. Plus d’un cinquième des enfants âgés de 6 à 11 ans ne sont pas scolarisés. En 2012 en Guinée, seuls 37.6% des jeunes garçons et 21.8% des jeunes filles sont alphabétisés. Dans les pays occidentaux, ce taux est presque de 100%. On retrouve des chiffres similaires au Togo. Les enfants sont ainsi les premières victimes de ce manque d’accès à l’éducation.

Notre solution

L’éducation est l’une des clés de toute aide humanitaire ! Facteur indispensable pour sortir de la pauvreté et bâtir un avenir, l’éducation des enfants est une priorité.

EAU Z’ENFANTS réalise le projet  « L’ENFANT C’EST L’AVENIR » pour donner à chaque enfant un accès à l’éducation et lui éviter un douloureux travail de manutention. Nos actions se concentrent au Togo et en Guinée.

L’ensemble des fonds récoltés* serviront à bâtir des écoles dans les villages où les conditions d’études sont déplorables voire inexistant. Nous leurs apportons ainsi des conditions hygiènes : sanitaires, vêtements, accès à l’eau potable, panneaux solaires… et le matériel de travail : bancs, chaises… 

Nous suivons également les directeurs et les professeurs et nous apportons le matériel nécessaire pour étudier dans de bonnes conditions.

*Seulement 4% sont prélevés sur les dons pour couvrir les frais de fonctionnement de l’association.